ÉDITO DU PASTEUR SAMUEL AMÉDRO - MARS 2017
 

Dieu, en effet, a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils, son unique, pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. Car Dieu n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. 

(TOB) Jean 3 versets 16 à 17

 

Un concentré d’Evangile. Tout est là, en quelques mots simples d’une limpidité totale. A apprendre par cœur de toute urgence et à proclamer sur tous les toits sans retenue aucune. Dieu aime le monde. 1er point : tout commence donc une déclaration d’amour. C’est le point de départ de toute vie. Dieu aime le monde. 2ème point : son amour n’est pas réservé à une élite, à une secte de bien-pensants ou de bien-croyants puisqu’il aime le monde. Son amour baigne la création toute entière. Qui oserait mettre une limite à l’amour de Dieu ? En fait, il y a beaucoup d’obstacles qui s’interposent entre nous et l’amour de Dieu : la peur, le sida, la corruption, le chômage, la violence, l’injustice sociale, la guerre… et le pire de tous, le plus grand ennemi, dit l’apôtre Paul, c’est la mort. La mort vient s’opposer à l’amour de Dieu pour le monde. Alors Dieu décide de s’interposer : c’est le 3ème point. Dieu refuse que la mort et le mal viennent mettre une limite à son amour. Dieu nous aime tellement qu’il ne veut pas nous voir mourir. Il veut que cette relation entre lui et le monde soit une relation infinie, sans limite. Voilà la vérité : le monde doit être sauvé, arraché au mal et non jugé et condamné pour le mal qu’il subit avant de le perpétuer. 4ème point : comment va-t-il faire pour détruire la mort ? Pour passer de la promesse aux actes, il a donné son Fils Unique. Dieu lui-même est venu mener la bataille par son Fils. Il n’a laissé le travail à personne d’autre : il est allé jusqu’à mourir sur la Croix pour descendre aux enfers chercher ce qui était perdu. Quel que soit l’enfer où l’homme est enfermé, il n’y a pas de lieu où Dieu ne puisse le rejoindre pour le sauver. Le plus étonnant sans doute est que pour en bénéficier, il suffit d’y croire : le juste vivra par la foi, point final. Le reste sera donné en plus. Un concentré d’Evangile à apprendre d’urgence !